Mère oui, bonheur oui, mais (parfois) épuisée aussi.

12 Août


Oyé Oyé, dans cet article ma première contribution aux Vendredis Intellos de Mme Dejantée.( http://lafamilledejantee.blogspot.com/).  Et j’te préviens j’ai pondu un sacré pavé !

Stephanie Allenou (maman de 3 anfants dont des jumeaux) aborde avec clairvoyance son role de maman dans « mère épuisée ». Le syndrôme de l’épuisement maternel. Car oui je pense que chacune des mamans que nous sommes nous avons été un jour ou l’autre, épuisée.

Quand je suis devenue maman, je pensais que tout serai rose. Et au fur et a mesure des semaines, je me suis sentie parfois dépassée, fatiguée, imcomprise.

Déja parce que autour de moi (dans ma famille )personne n’a été mère au foyer, et que au fond tout ne « devrait » être que bonheur lorsque bébé est là.Et puis les jours passent, je ne sortais pas tout le temps, et quand bébé grandit et qu’il commence à crapahuter de partout, j’avais de moins en moins de temps pour moi.

C’est vrai qu’on veut que tout soit bien organisé : « La multitude des taches ménagères et éducatives me fait entrer doucement en tension permanente. Je me retrouve souvent dans l’incapacité de répondre à tous en même temps et je perds patience de plus en plus vite. Je ne me dis pas que c’est normal de ne pas y arriver, que c’est une bonne chose qu’ils apprennent à attendre. Non, je me dis qu’il faut que je sois plus rapide, mieux organisée. Pour gagner du temps, j’ai toujours quelques choses dans les mains et je passe d’une pièce à l’autre en remettant les objets à leur place. »

C’est bien vrai, quand un enfant grandit, il a de plus en plus besoin d’attention. Quand Nathan, était nourrisson je profitais de ses longues plages de sommeil pour dormir moi aussi, m’occuper du linge tranquillement etc. Puis il grandit, il joue, découvre et se retrouve dans mes pattes, tout le temps. Alors je peste, m’enerve parfois. Et je me dis aussi que je devrais mieux m’organiser.
Du coup j’ai ressorti le parc, et je l’y met si j’ai besoin d’un long moment de « tranquilité », pas dans le sens qu’il me foutte la paix, et qu’il me saoule hein. Mais quand j’ai besoin de faire du ménage, ou étendre une machine sans qu’il n’enlève chaque vêtement étendu. Où qu’il ne manque de se casser quelque chose en sautant du dossier du canapé.

Les mamans je vous conseilles vivement ce livre, d’une maman et de son « combat » avec ses 3 enfants, qui est passée par des phases difficiles.
Je me suis souvent reconnue en elle, quand elle parle « Je veux être seule, dans le silence, sans agressions extèrieures », et c’est sans honte aucune que je le dis. OUI parfois j’ai envie de silence. Car il y a des jours où les cris les caprices sont omniprésents (car a bientôt 18 mois monsieur Babi s’affirme de plus en plus), et il est difficile pour moi de rester ZEN. Alors OUI ces jours là, quand mon homme rentre je m’isole, et je me repose, sans lui, sans mon bébé. Oh oui je l’entend rire et jouer et j’aime cela, mais rien qu’une heure coupé du monde avec un bouquin, ou un vernis à ongle à poser, ça fait un bien fou.

Encore un autre passage « Une mère doit-elle forcément tout partager avec ses enfants, son conjoint ?. En définitive, je partage mes jours, mes nuits, mes repas, mes activités, mes bijoux et mon maquillage, mon oreiller (que je retrouve souvent dans le lit d’un des enfants), mes étoles, mes genoux (squattés à longueur de journée…). Je n’ai plus rien en propre. »

Et c’est vrai, j’ai déjà eu cette sensation de ne plus être moi. Et surtout pendant des pèriodes de grande fatigue, de stress, où mon petit bout est usant. Ce ressenti d’être plus jamais « seule », de plus rien à avoir à moi. Mon sac à main est partagé avec Sophie la Girafe, mon repas est haché par Babi qui pique dans mon assiette ou qui attire mon attention. Ma douche est souvent interrompue par une petite main qui va venir tirer le rideau de douche.

C’est pour cela que pour TOI maman, il faut avoir du temps pour soi. Evidement il faut le faire quand besoin est, et non à contre- coeur. Vraiment à un moment où tu a envie de souffler. Et là tu appréciera!

Je termine par le dernier passage du livre : « Laissez tomber une fois pour toutes l’image que vous vous faites de la « bonne mère« . ? N’est juste que ce que vous avez choisi, pas ce que l’on vous impose.

  • Acceptez de ne pas être idéale, de parfois blesser vos enfants, d’avoir vos limites. Faites vos propres expèriences : c’est par la pratique que l’on apprend. Chaque personne à son rythme, et ce qui convient à l’une ne sera pas forcément approprié pour une autre.
  • Ecoutez vos enfants.
  • Acceptez l’aide proposée en revoyant à la baisse vos exigences.

Finalement que peut faire l’entourage ?

  • S’impliquer dans le quotidien, prendre réèllement en charge une partie des tâches ménagères.
  • Ne pas considérer que la maternité n’est qu’une affaires de femmes.
  • L’entourage amical ou familial peut soutenir la mère de multiples manières, qui ne passent pas forcément par la garde des enfants. Parfois elle a juste besoin d’être accompagnée, pour aller au parc, ou bien papoter une heure chez une amie.

Ce livre m’a beaucoup aidé dans mes périodes de doute, car je me suis sentie moins seule à ressentir des choses dont je n’osais parler à très peu de personnes. Car comme le dit l’auteur, à être trop centrée sur les besoins d’autrui, on peut se perdre

Voilà j’espère que cette contribution vous aura plu. J’ai beaucoup aimé l’écrire car elle me représente ce qui a été difficile pour moi d’exprimer, les moments où ça n’allait pas.

Aujourd’hui j’apprends à avoir du temps pour moi, et me dire que je ne suis pas Bree Van de Kamp.

Avoir un enfant est la plus belle chose au monde, l’élever à plein temps est une chance, mais il ne faut pas s’oublier en tant que femme ! Le faite de lire tous ces blogs et de partager avec vous toutes m’apprends et m’aide beaucoup au quotidien car au final on se sent soutenue et comprise.


Rendez-vous sur Hellocoton !

23 Réponses to “Mère oui, bonheur oui, mais (parfois) épuisée aussi.”

  1. Marie 12 août 2011 à 09:48 #

    Encore un livre à acheter!!!

    C’est vrai qu’il faut pouvoir prendre du temps pour soi (et par temps pour soi, j’entend bien du temps de loisir, et pas du temps de ménage/courses/repassage comme le pense mon très cher mari)
    Pour le moment, c’est assez difficile pour moi de prendre vraiment du temps, j’empiète déjà sur le ménage quand je suis sur internet (et souvent je suis sur internet avec un bébé dans les bras et je met 3 plombes a ecrire un commentaire ^^)

    Super billet!

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 10:47 #

      Merci Marie !!! Et oui pas évident de trouver du temps pour soi !! Merci pour ton commentaire🙂

  2. Doudie Hastey 12 août 2011 à 09:57 #

    Bel article. Quand on est mère au foyer, j’imagine que de pouvoir s’évader quelques instants doit faire du bien. Pour moi, mère active, c’est un déchirement. Ma fille a 19 mois, j’ai énormément de mal à prendre du temps pour moi, en fait j’en prends jamais. Je culpabilise bien trop de ne pas être à la maison pendant le travail. Après mon congès mater j’aurais bien aimé faire une activité (genre danse africaine ou autre) mais je ne peux pas me résoudre à laisser mes deux petits. Ils sont là parce qu’on les a voulu, je les assume jusqu’au bout. Et émotionnellement je ne pourrais pas du tout profiter de ces moments car ils sont ma vie et j’ai un mal fou à m’en séparer. Alors quand numéro 2 sera là, ça sera activité en famille, ça sera vélo pour tout le monde.
    Attention je ne juge pas les mamans qui prennent du temps pour elle, c’est juste que dans ma vision de ma famille je ne le conçoit pas pour moi.
    Ma mère m’a déjà mise en garde plusieurs fois en me disant qu’à force de se consacrer integralement à ma famille, quand les enfants seront grands je vais me sentir vide (elle parle d’expérience🙂 )

    Voilà moi aussi je fais des pavés

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 10:06 #

      Merci Doudie pour ton témoignage ! En faite je pense que les mères actives veulent profiter a fond de leurs bébé ce qui est normal car elles ne sont pas non stop avec eux !! Mais il est vrai que pour les mamans au foyer passant 24/24 avec leurs bébé, il arrive un moment où le besoin d’être coupée un moment fait du bien !! Mais regarde moi étant maman au foyer j’ai pu me séparer de mon fils qu’a ses 1 an !! Et encore c’était juste 2h le temps de l’esthéticienne ! C’est depuis à peine un ou deux mois que l’envie d’avoir du temps pour moi a l’exterieur se fait vraiment sentir !

  3. Chocophile 12 août 2011 à 11:19 #

    Voilà un livre que j’aimerai lire. Pas évident en effet, pour ma part j’aurai parfois envie de temps pour moi mais je suis toujours rattrapé par un sentiment irraisonné, un truc fou qui me dit que si je ne suis pas avec ma puce c’est du temps perdu pour elle et moi..

  4. jenilsmith 12 août 2011 à 13:12 #

    Votre blog semble très impressionnant. Je pense aussi que lorsque nous travaillons à notre entreprise, nous devons être heureux que nous puissions faire notre travail avec soin et avec succès. J’ai également lu la pointe sur Comment être heureux dans le magazine Web de Santé & Bonheur. Dans ce magazine il ya de nombreux conseils sur le bonheur, d’auto-développement, le traitement de la santé, la santé mentale et de notre style de vie.

  5. mumaddict 12 août 2011 à 13:44 #

    j’ai lu le bouquin, et il est tout juste genial !!!

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 21:03 #

      oui j’ai adoré !! Jme suis sentie beaucoup moins seule quand je l’ai lu !!

  6. Mme Déjantée 12 août 2011 à 13:54 #

    Première contribution haut la main!!!!
    Un bien intéressant bouquin…pour une bien intéressante question… qui répond aussi à celle que pose Maman Sioux dans sa contribution du jour…que je mets personnellement en rapport avec les contributions d’il y a quelques semaines sur la communication épanouie en ce sens: comment concilier respect des émotions de l’enfant et respect de soi même…
    J’espère pouvoir en dire plus long lundi pour le débriefing!!! N’oublie pas de me donner un coup de main pour le relais des contributions des copines si tu as cinq minutes bien sûr…!

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 14:22 #

      Merci Mme Dejantée !! Je suis touchée par ton commentaire !! J’ai relayé 3 contributions, je vais continuer !

  7. MissBrownie 12 août 2011 à 14:09 #

    Le « envie d’être seule, envie de silence », je l’éprouve surtout en ce moment pendant les vacances scolaires parce que j’ai 3 enfants non stop

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 14:22 #

      Oui le silence….c’est tellement bon quand on a plus l’habitude !

  8. Maman Sioux 12 août 2011 à 15:09 #

    Je suis bien d’accord : moi aussi les blogs me font beaucoup de bien pour me sentir comprise et voir qu’il est normal pour une mère d’avoir des limites et d’en avoir « marre » de son enfant par moments (je vois que toi aussi tu as un BABI :D). Moi aussi ça me fait un bien fou de le « refiler » a son père quand il arrive, et encore, je ne suis pas maman au foyer (je crois que je n’y arriverais pas) !
    Merci pour ce partage et a bientôt ! (je reviendrai faire un tour sur ton blog quand je ne serai plus en voiture mais tranquille devant mon ordi)

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 15:32 #

      Aucun problème et merci pour ton témoignage !! moi aussi en voiture je suis toujours sur le tel (quand je conduis pas hein), mais une fois posé devant l’ordi c’est mieux !! Toi aussi tu surnomme ton bébé « BABI » ? .°

      • Maman Sioux 12 août 2011 à 21:26 #

        Ah non, en fait, le mien se surnomme Pti Tonique mais c’est (en tous cas « c’était », surtout les premiers mois) un Bébé Aux Besoins Intenses (BABI).

      • ladyandbaby 13 août 2011 à 17:43 #

        Maman Sioux, j’avais jamais pensé à ça pour BABI ! Trop fort !!!

  9. Kiki the mum 12 août 2011 à 19:25 #

    Comme je te comprends. Tellement. C’est ce que je vis en ce moment. Bientôt 4 mois que je suis à la maison, entre un peu de travail en indé et une Zouzou de 20 mois à occuper. Et je me sens à bout.
    La seule chose à moi que j’ai, mon sas de sécurité : mon blog. Le reste, c’est un peu compliqué.
    Mais à la rentrée : yoga, pilates, j’ai besoin d’activité !

    • ladyandbaby 12 août 2011 à 20:09 #

      Tu a bien raison Kiki, mon babi va avoir 18 mois et ca commence à être…du sport ! Je reprend a la rentrée mais uniquement vendredi et samedi mais ca va me faire un bien fou !

  10. Une Mère Ordinaire 16 août 2011 à 20:48 #

    Je comprends chacun des mots de ce billet et même si j’ai beaucoup entendu parler de ce livre, je doute que je le lise un jour car je pense que c’est notre quotidien à toutes (de près ou de loin) lorsque l’on passe plusieurs mois à la maison pour se consacrer à nos petits. Merci d’avoir partagé ces extraits!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Moi, j’ai des amies virtuelles « - 12 août 2011

    […] connais petit à petit leur vie, leurs espoirs, leurs questionnements (Marmouzets, Mme Déjantée, Lady & baby, Baby […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :