Archive | 15:27

Quand le Babi morve.

30 sept

C’est ton coeur qui morve aussi. Non seulement sa table à langer est inondée de médocs en tout genre, mais ton bébé si mignon se transforme soudain en un être super relou. Ouai relou c’est le mot.

Déjà le matin quand il se lève, le visage pleins de morvasse il aime comme par hasard te couvrir de bisous. Charmant. Des mamours salées j’aime quoi. Là, tu te dis que ta journée a bien commencé, et tu regrettes déjà d’avoir la veille appelé ton boss pour lui dire que tu peux pas venir car tu a « bébé malade à moucher et à faire cracher ».

La matinée passe et tu es un peu éclatée car la nuit a été rude, mais ton Babi lui, pète le feu malgré tout quoi. Étrange quoi. Il met en vrac le salon, se mouche sur le canapé au passage et te donne des coups quand il s’agit de lui foutre du prorhinel dans le nez. En même temps normal quoi. Se prendre un pshit de fou dans les nasaux, pas trop rigolo bordel à chiotte.

Ensuite pour midi, le Babi a les crocs…enfin ça c’est ce qu’il veut te faire croire, car en fait il veut juste jouer avec ses patates. J’entends par là, les écraser dans ses mains et ensuite s’essuyer sur son pyjama. Charmant. C’est pas comme si c’était maman qui nettoyait quoi. Ah ah.

Heuresement le Babi dort bien , enfin je précise, fait bien la sieste. Car le soir juste après avoir éclaboussé maman du médicament qui est censé le soigner, il aime bien crier car tu comprends être malade c’est chiant. Normal. Moi aussi quand je suis malade je suis une perverse qui fait chier son monde (enfin pas que quand je suis malade d’alleurs). Et puis tousser à s’en décrocher les poumons, je peux comprendre (si c’est ouf) que ça ne soit pas marrant.

Alors, au final entre les bouteilles de prorhinel, le mouche-bébé, le rhynotrophil, la morve collée un peu partout sur tes fringues, la pommes de terres au sol et les concerts de hurlements le soir pour ne pas dormir, j’en regretterai presque mes clientes et leurs cheveux. L’éclate totale j’ai envie de dire.

Tu m’envies je le sais.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.